VIVE LE MOCHE ! La rubrique enfants des loisirs créatifs

LES BONS CONSEILS D’HIDALGO et MISSIKA, les nouveaux Chapi Chapo bricolos.

DO IT YOURSELF – RÉALISE LE MOCHE COMME UN ADULTE

Fini les colliers de nouilles, les tableaux-coquillages, les cendriers en plâtre ornés de l’empreinte de ta main!

Grâce à ce « tuto », tu vas enfin pouvoir réaliser un vrai cadre de vie vraiment pas beau en grandes dimensions pour tes ennemis de la cour de récré. Tu pourras appliquer en grand tout ce que tu as appris tout seul avec tes jeux de construction lorsque tu étais petit.

Chaque mois, nous t’apprendrons à créer aussi vilain que ce que nous construisons à Paris.

En quelques numéros, tu maîtriseras la technique comme nous-mêmes. Laissez-toi guider.

NOTRE PREMIER CONSEIL : IL TE FAUT SUIVRE LES TENDANCES DU MOCHE

Avec toujours l’idée qu’un moche réussi est élaboré avec des matériaux et des couleurs bas-de-gamme.  Tu pourras toujours ajouter ta touche d’originalité en variant les formes, les matériaux et les couleurs, si le P.L.U que nous t’apprendrons à créer en « copier-coller » te le permet.

Suis le guide!

AVANT DE COMMENCER TOUTE CRÉATION, IL TE FAUT RÉUNIR LES FOURNITURES SUIVANTES (MATÉRIAUX ET COULEURS) ET CHOISIR LE LIEU DE CONSTRUCTION

MATÉRIAUX INDISPENSABLES

. De la résille de métal, tarte à la crème de toutes les agences d’architecture depuis dix ans,

. Du grillage de poulailler ou de cage de zoo, nouvelle tarte à la crème des mêmes, pour que tu y fasses grimper des végétaux bas-de-gamme, y compris en occultant les fenêtres,

. Du ciment,

. Des parpaings,

. De la briquette ou demi-briquette orange flammé,

. Des planches de bois ou de pvc imitant les veines du bois, pour confectionner :

– des volets verticaux articulés en rideaux faisant ressembler un immeuble à un cube de Légo lorsqu’ils sont clos,

– des volets roulants horizontaux,

– des portes moulurées,

– des clins,

– des portes, barrières, clôtures, portails,

– des portes de parkings ou de box.

– des fenêtres, hublots, meurtrières, arbalétrières,

. De l’aluminium anodisé pour confectionner :

– des descentes d’eaux pluviales ou des tuyaux de balcon.

– des barrières, clôtures, portails,

– des barreaux de fenêtres.

. Des plaques de pierre agrafée, ou de métal agrafé,

. De la tuile industrielle, 

. Du shingel,

. Du verre ou du plexiglas,

. De la matière plastique, pour confectionner tout le reste.

. De l’enduis plastifié,

. De la peinture,

. Du crépis à grumeaux,

. De l’antirouille, ou plutôt non, oublie l’antirouille, la rouille c’est tendance.

. Des filets antichute de revêtements. La dalle de pierre ou de métal agrafé finit toujours par se détacher, te tomber sur le pied et te faire très mal… Il faut donc travailler en sécurisant ton chantier.  Mais une pierre agrafée qui fait « splatsch! » en mille morceaux par terre, c’est rigolo. Le manque sur la paroi est encore plus rigolo; on dirait qu’une bombe est tombée.

. Des végétaux de supermarché.

COULEURS ESSENTIELLES

. Jaune titi,

. Orangé miteux,

. Vert délavé Leroy Merlin ou Truffaut, 

. Saumon écrasé Cap d’Agde,

. Blanc-sale, 

. Grisâtre,

. Taupe, 

. Marronnasse,

. Marron-bordeaux, 

. Marron-caca,

. Caca d’oie,

. Fuschia, couleur de plus en plus utilisée par certaines agences d’architectes : il tient à peu près six mois au soleil pour terminer en rose anglais crasseux. Nous vous le recommandons.

Ces différentes couleurs sont à utiliser au choix ou toutes réunies comme sur certains immeubles de logements sociaux que nous avons confectionnés récemment.

N’oublie pas que ces couleurs se détériorent très vite, ce qui est préférable pour un résultat bien moche réussi.

LIEUX ESSENTIELS

. Dans des centres-villes élégants, harmonieux,

. En périphérie,

. En rase campagne,

. Près de jolis villages,

. Le long des routes nationales, des autoroutes,

. Sur des dalles de béton, très peu végétalisées. Nous adorons construire sur des dalles. En effet cela donne un aspect plus déprimant, plus no man’s land à l’ensemble. Tu peux très bien mettre des arbres moches dans des pots moches, pour ajouter d’autres couleurs, si tu le souhaites.

Nous avons une préférence pour les constructions moches en bordure d’endroits déjà très laids et très bruyants : moche sur moche, il n’y a pas mieux. Le ton sur ton, quoi! Mais nous savons aussi défigurer des quartiers très beaux. Nous adorons faire pleurer les enfants comme les adultes.

Dans le quartier Clichy-Batignolles, notre bébé tout frais, tout près du joli village des Batignolles, nous avons tout massacré en tirant la langue : tu trouveras, autour du tribunal raté en Légo pas beau, le long du « périph » sale et très bruyant, de nombreux exemples de matériaux et de couleurs moches, dont nous ne sommes pas peu fiers. Juste un détail : viens avec tes parents par les transports en commun (archi bondés!), nous avons complètement oublié les parkings souterrains. Excuse-nous. On ne recommencera pas, promis, craché, juré.

LE MOIS PROCHAIN : COPIER-COLLER LE MOCHE

Nous t’aiderons à commencer ta première réalisation en t’apprenant à copier-coller le moche. Tu verras, c’est très facile.

SANTINI et BALKANI, les costauds du moche urbain, seront nos copains invités et resteront pour la soirée pyjama.