Paris XlVe, fleurs en prison

Paris XlVe. FLEURS EN PRISON. Cette enfilade de jardinières en granulo-béton est un des enchantements des abords de la délicieuse gare Montparnasse. Ribambelle multicolore, elle est conservée avec soin par des générations de maires de Paris. L’actuelle municipalité les garnit en respectant les canons ancestraux de l’horticulture : une fleur moche desséchée, un vide, une fleur moche desséchée, un vide. Le tout sur un trottoir sale, dans un quartier complètement défiguré par l’urbanisme fou et qui s’annonce encore plus laid, dans le cadre du nouveau projet au nom burlesque : « Atelier Montparnasse ».