Massillon entre dans le top 10 !

PALMARÈS 2019 DES NOUVEAUX ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES LES PLUS MOCHES DE FRANCE

La presse hebdomadaire nous a habitués à des marronniers du type Palmarès des Universités, des Hôpitaux, des villes où il fait bon vivre, des endroits les plus pollués, etc.

Nous lançons un palmarès annuel des dix nouveaux établissements scolaires les plus laids.

Le premier établissement en lice est évidemment :

Lycée Massillon, Paris, IVe arrondissement.

Extension réalisée, à l’angle des rues du Petit Musc et des Lions Saint-Paul.

Maître d’ouvrage : Association École Massillon.

Permis de Construire délivré par : Direction de l’Urbanisme, Mairie de Paris.

Architecte : Marielle TORDJEMAN.

Malgré l’opposition en justice pendant des années de riverains et d’amoureux de Paris constitués en association, cette construction minable et hideuse a été inaugurée, avec la bienveillance de la mairie de Paris.

Conçue en grillage bas-de-gamme de cage de parc zoologique et potelets de clôture de pavillon de lotissement, entre deux bâtiments inscrits à l’Inventaire supplémentaires des Monuments Historiques et un bâtiment classé Monument Historique, elle défigure tout un quartier classé « sauvegardé » par la loi Malraux en 1962.

Une habitante du quartier a rédigé un placard qu’elle a collé sur la porte du parking souterrain peinturlurée en vert : « Que font les Architectes des Bâtiments de France? ».

Des jardinières métalliques, dont la rouille, déjà présente, dégouline sur l’ensemble de l’immeuble, sont emplies de plantes d’hypermarchés qui ont pour mission de grimper le long des cages et donc obscurcir les fenêtres des salles de classe.

Des issues de secours grillagées, qui ne seront pas végétalisées, sont fixées de travers à chaque étage.

Et dire que cet endroit est destiné à l’enseignement. Pauvres gosses…

Adressez-nous vos photographies et commentaires des établissements scolaires laids récemment inaugurés au travers de l’hexagone. La compétition commence.